ALEX BIANCHI "L'HOMME DES TAVERNES" / COUP DE POUCE MARS 2016

L'HOMME DES TAVERNES

11 titres

L'homme des Tavernes a la voix rocailleuse des buveurs de folk à joyeuses lampées avec un doigt de blues. On a aucune peine à l'imaginer attablé entouré d'une petite bande d'heureux(ses) drilles un verre à la main, ni trop plein ni trop vide, à remplir le troquet de chansons aux chouettes mélodies aux textes variés, directs, sans fausses fioritures et à embarquer les voisins qui s'ennuient pour faire la fête. Et ma foi ça donne envie d'entrer dans la danse. Alors pourquoi s'en priver !

TONY MELVIL "PLEIN JOUR" / COUP DE PROJECTEUR MAI 2016

TONY MELVIL

EP 7 titres - At(h)ome

Tony Melvil nous a présenté en septembre 2015 son troisième et nouvel EP, Plein jour, sorti chez AT(h)ome. Sept titres enthousiasmants qui regorgent d’énergie et d’humour décalé. On savoure notamment un bel élan de vie sur le titre J’aurais pu être meilleur, ainsi qu’un tendre retour en enfance avec le malicieux Pompon (écrit par Thibaud Defever). Tout au long de l’opus la voix est libre autant que l’imaginaire.

Qu’elles soient électriques, cuivrées ou intimistes, les humeurs musicales de Tony Melvil nous invitent toujours à de belles découvertes. Un artiste authentique et atypique.

VALENTIN VANDER "L'AUDACE OU LA TIMIDITÉ" / CCCC AVRIL 2016

11 titres

Membre éminent des "Goguettes en trio mais à quatre", le tout jeune Valentin Vander nous délivre ici un époustouflant premier album au ton très personnel, mêlant à merveille ironie décapante et sensibilité exacerbée.

Lire la suite : VALENTIN VANDER "L'AUDACE OU LA TIMIDITÉ" / CCCC AVRIL 2016

LA MALADROITE "FRAPPE A MA PORTE" / COUP DE COEUR FEVRIER 2016

6 titres

Il y a des « maladresses » qui sont jolies à entendre, et La Maladroite en fait partie. Ce trio porté par Emilie Charreau au chant, nous emmène avec l’EP Frappe à ma porte !, dans son pays imaginaire à la folie douce. La Maladroite nous raconte de manière décalée ses espoirs, ses agacements et ses étourderies. Avec une voix claire, elle nous livre des textes délicats tissés d’espièglerie. Accompagnée par Anne-Gaëlle Bisquay au violoncelle et Ignacio Plaza, pianiste multi-instrumentiste, Emilie Charreau vogue avec aisance sur des mélodies finement ciselées, entre légèreté et mélancolie. Le mélange des voix et les arrangements soulignent la qualité musicale de cet EP où chaque chanson semble s’annoncer comme un nouveau conte à découvrir, dans une poésie réaliste et onirique, simple et profonde. Et si la maladresse semble être le fil conducteur des morceaux, l’objet quant à lui est mené avec une habileté certaine.

ANASTASIA "AQUA TOFFANA" / COUP DE PROJECTEUR

Après un premier album sorti en 2013, un passage remarqué aux Francofolies de la Rochelle et des scènes partagées entre autres, avec Jane Birkin et Brigitte Fontaine, Anastasia poursuit sa route déjà bien engagée, et nous livre en décembre 2015 un deuxième opus intitulé Aqua Toffana, réalisé notamment en collaboration avec Batlik et Alexis HK. Au croisement de la chanson, de la soul et du hip-hop, l’artiste nous propose onze morceaux doux-amers au groove résolument urbain. Avec sa plume acérée et sa prosodie inspirée, Anastasia aborde des thèmes sensibles tels que la mort (En haut de la colline), la peur de l’étranger (La chasse à l’homme) ou la vengeance (Aqua Toffana). S’affranchissant des carcans, elle évolue entre un chant suave aux vibes joliment distillées et des parties parlées plus incisives. Les cordes, les chœurs, le clavier Rhodes et surtout le corps à corps entre la voix et le verbe, forment une matière musicale à la fois organique et mouvante. C’est donc tout naturellement que cet album percutant et envoûtant, à l’identité artistique affirmée, a retenu notre attention.