Caroline Chivé

caroCaroline Chivé. Faut qu’on s’aime encore. 13 titres. Caroline Chivé aime changer de registres. Elle s’est fait d’abord connaître en studio avec des arrangeurs comme Jean Musy et Claude Pavy ou sur scène comme interprète dans des spectacles d’hommages à Boris Vian ou Piaf. Elle est désormais entourée de Jean-François Fouque, à la guitare, et de François Essindi, aux percussions, au service d’une auteur-compositeur-interprète à l’écriture classique. Elle se distingue par son tonus (Sous ma frange) et des chansons faites pour la scène. Faut qu’on s’aime encore annonce le pro-gramme. Le trio livre une suite de chroniques et de portraits pris sur le vif. Lulla Music.

www.carolinechive.com

Robert-Frédéric Migliorini

Michel Boutet

mboutetMichel BoutetLaballadedejeanguydouceur. 12 titres. Dès le premier titre, Les gardes-barrières, Michel Boutet ouvre le grand livre des jours et des âges. De cette saga des souvenirs forts conjugués en paroles et musiques fluides, il fait une carte postale sépia. Des temps de l’enfance, pas si anciens, où l’on voyait à la télé des Général de Gaulle comme s’il y en avait plusieurs au vaste monde et à ce petit brûlot, dédié à Jean Ferrat, Putain de Maréchal. Michel Boutet excelle, avec l’aide de Félix Blanchard et Christian Laborde, à peindre le décor dans ses chansons en forme de tableaux de maîtres aux accents mélancoliques.

Lire la suite : Michel Boutet

Bori

boriBori. Fous les canards. 12 titres. Edgar Bori, l’ami du Québec, chantant désormais en solo, est un coutumier des albums à facettes multiples, si éloignés des productions formatées. Un volatile à l’allure rigolote et dérisoire s’affiche sur la couverture du CD aux couleurs bleues. Portant un regard sans complaisance sur son vaste monde Bori lance ses bouteilles à la mer au nom de « tous les errants du morose », foules anonymes et aux « nations entières d’hommes boulés ». Sa voix a parfois des accents dignes et graves d’un Serge Reggiani.

Lire la suite : Bori

Morice Benin

moriceMorice BeninL’élan. 16 titres. L’écriture est, comme de coutume, flamboyante, emportant tout sur son passage. Pour son 30ème disque Morice Benin cite volontiers l’écrivain Christian Bobin, des proverbes chinois et chamaniques. Comme autant de parrains pour une hymne au vivant. Le titre L’élan indique la morale de ces poèmes profus, mis en musique. Des perles s’ajoutent à la déjà longue liste des chansons de l’artiste.

Lire la suite : Morice Benin

Daniel Chifman

dcliffmanDaniel ChifmanMétéo. 10 titres. Le disque démarre sur un rythme façon tsigane et un portrait style second degré. J’me cherche un look, genre nouvelle star, pour mon presse book. Façon de se voir. Le ton ne change pas au fil des chansons, offertes sur un air bon enfant. La fameuse météo qu’annonce le titre suit les humeurs des jours. Entre bonjour tristesse et belles saisons des cœurs sensibles. Celui qui rêvait aux héroïnes et héros de contes de fées veut changer les couleurs du temps. Les arrangements (guitare/contrebasse/accordéon/ violon) écrivent leurs partitions dans cet univers fait pour la scène. Otodan prod.

Robert-Frédéric Migliorini