EVELYNE GALLET "NUITS BLANCHES AVEC UN HIBOU SAGE" / CCCC DECEMBRE 2015

 11 titres

Un bel objet que ce nouvel album d’Evelyne Gallet, à la pochette énigmatique et suggestive, un rien érotique ! Et pourtant, tendresse et mélancolie quelque peu désabusée semblent être les maîtres mots de cet album qui s’ouvre sur la voix chaude et directe d’Evelyne dans un texte tendre et subtil de Patrick Font sur une musique de Jeanne Garraud. Puis c’est un florilège d’auteurs attachants pour des textes oscillants entre l’humour acerbe et provocateur du regretté Matthieu Côte, celui d’Arnaud Jouffroy –son talentueux guitariste et complice de toujours- et la tendresse délicate de Patrick Font. Sans oublier un clin d’œil à Boby Lapointe dans une chanson sensible et peu connue. Et cet opus aux arrangements sobres et efficaces se referme sur le lien charnel d’une mère pour sa fille qui vient de naître : pudeur et délicatesse de l’interprétation…Un bien bel album !

SOLLEX "CHANSONS EN ROUE LIBRE" / COUP DE PROJECTEUR

15 titres

Ce qui prime dans cet album c'est la sincérité, un humour plein de sensibilité, une sensibilité pleine d'humour ! Un univers peuplé de petites histoires, de personnages attachants, de situations poétiques, absurdes ou décalées. On y croise entre autres Jérémie sultan du bac à sable, Sarah et son chagrin d'amour, Mamie qui cache bien son jeu et Albert le canard pris dans un traquenard. C'est chouette dès la première écoute, c'est bien chanté, enlevé, entrainant, ça donne envie de le voir sur scène. Comme il le dit lui-même "un album pour un public curieux de 4 à 104 ans" !

L'HERBE FOLLE "AU PEUPLE" / COUP DE PROJECTEUR

8 titres

L’idée de mettre des textes littéraires en musique n’est pas nouvelle, pourtant L’herbe Folle renouvelle le genre avec un cd éclectique et surprenant. Un cd  où des riffs de guitare et une voix aux accents rock chantent un texte de Anahita Gahan,  puis slame remarquablement bien une fable de La Fontaine (Le meunier, son fils et l'âne). Une très belle voix féminine porte le texte «  Au peuple » de Victor Hugo, voix mise en perspective avec une étrange contrebasse un peu inquiétante. Un poème militant d’Eugène Potier « La grève des femmes », un instrumental intitulé « Pater Noster » - en référence au texte de Prévert ?-. Les titres se succèdent d’auteurs très connus à de quasi inconnus ; les voix se mêlent et se marient harmonieusement. Au final, une belle cohésion qui nous donne envie d’en écouter davantage, de chercher de qui  sont les textes, d’aller en concert voir et entendre ce quatuor qui sait redonner vie à des mots oubliés en les mettant en musique.

CHRISTIANE COURVOISIER, "ENTRE LA MER ET LE SPECTACLE" / CCCC OCTOBRE 2015

Christiane Courvoisier interprète Léo Ferré
15 titres

Quelle réussite que cet album gorgé de fureur, de passion et de mélancolie ! Des titres superbes et poignants, souvent choisis parmi les plus méconnus du répertoire de Ferré, un Ferré revisité que l'on se surprend à redécouvrir grâce à cette belle interprète littéralement habitée par un souffle puissant et doux, comme le souffle de la marée qu'elle a dans le cœur... Pour Christiane Courvoisier, Léo Ferré est un compagnon de tous les jours. Elle est littéralement habitée par ses compositions, ses écrits et fait don d'elle-même dans ce dernier album, de son émotion, de son talent, pour nous restituer la mémoire (et comment ne pas penser à La mémoire et la mer) de l’homme Léo. Léo, c’est par ce prénom qu’elle le prend par la main...à moins que ce ne soit lui qui la guide. Mais tous deux se confondent pour notre bonheur le plus simple, celui qui touche au plus juste. 

Vous l'aurez compris, un très beau disque à vous procurer sans faute, et à partager sans modération !

RODRIGUE "SPECTACULAIRE DIFFUS" / COUP DE PROJECTEUR

12 titres

Rodrigue a un style d'écriture très personnel plus proche du ressenti que de la description ou que de l'histoire construite avec un début un milieu et une fin. Il sectionne souvent, dans son interprétation, les vers de ses chansons au trois quart ou bien accole le premier quart du vers suivant à la fin du précédent, ce qui donne une certaine allure syncopée à son propos et renforce les thèmes choisis. Ces décalages intégrés et soutenus par la métrique des mélodies rock de bonne facture donnent une couleur originale à cet album. Intéressant.