Pierre Margot

pmargotPierre, de retour de Barjac, tu remets ça au Théâtre Essaïon. Tu es un acharné de la scène… Qu’est-ce qui va s’y passer ?

Et aussi de retour d'Antraigues, concert qui restera un magnifique souvenir. Avant tout ça, il y avait eu le Zèbre de Belleville et déjà l'Essaïon… Il va se passer ce que ce Kamaïeu est depuis le début : des tranches de ma vie, des strates de mémoire empilées, des gamineries d'adulte pas fini qui n'a sans doute toujours pas compris le centième de ce qu'il faut comprendre. Le tout en mieux. Le spectacle s'est resserré, il a grandi, il prend ses aises.

Lire la suite : Pierre Margot

Gatane

gataneGatane, à la rentrée tu t’installes aux Déchar-geurs pour un bon moment. Qu’est-ce qui va s’y passer ?

Oui, je m’y installe pour 4 mois pour un Sex Toys Tour en solo cette fois-ci. Je chante chaque mardi soir à 20h. C’est une salle très chaleureuse et je m’y sens vraiment bien ! Il y aura les titres de mon premier disque mais aussi pas mal de toutes nouvelles chansons. Je serai au piano, à la guitare aussi sur quelques titres et pour le reste je vais laisser un peu de surprise !

Lire la suite : Gatane

Michel Avalon

mavalonMichel, dans ton tour de chant, une poésie sensuelle et rebelle se partage le terrain. L'authenticité ça se marchande ?

Picasso, Van Gogh... ça se marchande… par des marchands ! Une certaine chanson également. Mais pas celle que j'apprécie et que j'écoute. Ce que l'on véhicule à travers le chant, les textes, la musique, c'est le prolongement de l'âme. Et l'âme c'est un peu notre sculpture intérieure.

Lire la suite : Michel Avalon

Cendrio

cendrioCendrio, après quelques singles tu viens de sortir ton 1er album. Raconte l'aventure.

En fait "Ma route" est le premier album sous Cendrio, trois autres albums le précèdent sous mon nom d'Emmanuel Travier. Dans l’intervalle j'ai sorti plusieurs singles. Je suis un autodidacte dans la chanson. J'ai appris en observant et en imitant les autres et au fil des années et des compositions j'ai installé mon style.

Lire la suite : Cendrio

Guy Béart

gbeartTu as d’abord été ingénieur des Ponts et Chaussées, puis « ingénieur des Ponts et Chansons ». N’as-tu jamais regretté d’avoir changé de métier ?

Je n’aime pas beaucoup les regrets, on avance dans la vie et c’est la vie et les circonstances qui décident autant que vous même. Donc je n’ai pas de regrets.

Lire la suite : Guy Béart